Nos aînés se voient particulièrement frappés par la crise sanitaire qui touche de plein fouet notre pays en cette difficile année 2020. Plusieurs mesures restrictives ont été prises par le gouvernement pour protéger la population de la Covid-19. Des campagnes d’informations sont mises en place pour protéger cette population plus que jamais vulnérable. D’autres précautions complémentaires, simples et accessibles à tous, peuvent être prises pour préserver la santé des anciens : voyons ensemble lesquelles dans cet article.

  1. Les alternatives numériques pour garder le contact

Les personnes âgées, plus frappée que le reste de la population par l’épidémie de Covid-19, sont confrontées à une éventuelle grande solitude. Il est toutefois possible de prendre de leurs nouvelles et de garder le contact sans aller les visiter et potentiellement les exposer au Covid-19. Usez et abusez du téléphone, d’internet et de la vidéo. Si les personnes concernées sont connectées aux réseaux sociaux, manifestez-vous régulièrement auprès d’elles. Proposez-leur un échange visuel par WhatsApp, Skype ou autre. Portez-leur de l’intérêt, c’est très important pour elles.

  1. Mettre en place un portage de repas à domicile

Pour éviter à tous des risques bien inutiles, il nous est désormais interdit en période de confinement de dîner en famille élargie avec nos aînés. Rien n’interdit toutefois de faire porter des repas, ce qui, en plus de faire très plaisir, représentera de multiples avantages pour ce proche :

  • il n’aura pas à sortir faire ses courses alimentaires du quotidien ;
  • il n’aura pas à se soucier de préparer ses repas et de gérer ses stocks ;
  • il ne prendra pas de risques inutiles avec le matériel de cuisine, potentiellement responsable de graves accidents domestiques ;
  • les menus livrés sont équilibrés et adaptés aux besoins nutritionnels des personnes du grand âge ;
  • les repas sont entièrement personnalisables selon les goûts et les besoins des bénéficiaires : alimentation hachée, mixée, sans sel, etc. ;
  • les mets sont livrés en une fois, chaque jour, mais peuvent comprendre la totalité des aliments nécessaires aux deux repas quotidiens.
  1. Proposez-leur des sources de loisirs et de distraction

Sans doute avez-vous l’habitude de faire certains de vos achats de loisirs en ligne. Chacun le sait, c’est pratique, rapide et le choix est immense. Cela dit, les anciens n’ont parfois ni les compétences ni le matériel pour faire de même. Un geste simple consiste à leur proposer, par téléphone par exemple, de leur faire envoyer des articles de loisirs, tels que des livres, des carnets de mots-croisés (certaines personnes âgées en sont très friandes), et même des livres audio si le destinataire a le matériel pour les écouter.

  1. Leur faire installer un service de téléassistance

Les seniors se sentent rassurés par un système de télésurveillance auquel ils pourront faire appel à tout moment en cas de besoin. La personne porte un pendentif ou un bracelet, relié à un boîtier spécifique qui transmettra le signal à un téléopérateur. Ce dernier essaiera de rappeler la personne éventuellement en danger, et selon la situation prendra les mesures nécessaires pour que les services médicaux lui viennent en aide. Les chiffres sont éloquents : ces systèmes diminuent de près de 80 % les risques de décès après une chute.

  1. Rappeler les mesures d’hygiène et les gestes barrières

Nos aînés ont parfois quelques difficultés à prendre soin d’elles-mêmes, par négligence ou par oubli. Il est toujours bon de rappeler l’intérêt d’une bonne hygiène corporelle et d’encourager les anciens à suivre scrupuleusement les gestes barrières : se laver les mains avec du savon (ou du gel hydroalcoolique en extérieur), restez chez soi autant que faire se peut (autrement dit éviter toutes les sorties inutiles), utilisez des mouchoirs à usage unique puis les jetez, ne pas serrer de main ni faire la bise, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here