Les personnes du troisième âge sont souvent confrontées à une perte progressive de leur autonomie voire de leur mobilité. Si certains préfèrent admettre leurs parents dans le cas dans une institution spécialisée, d’autres préfèrent les avoir auprès d’eux à domicile. Cette deuxième option est de plus en plus appréciée de nos jours, car elle présente de nombreux avantages pour le sénior.

Les aides financières liées au maintien à domicile

Les services à la personne à domiciles sont subventionnés en partie par les structures étatiques, mais aussi par des organismes sociaux privés. Le but est d’alléger les coûts d’aménagement, de prise en charge sanitaire et de subsistance dans le cadre du maintien à domicile des seniors.

L’allocation personnalisée à l’autonomie (APA)

Il s’agit d’aides financières allouées par l’État pour venir en soutien aux personnes dépendantes âgées de 60 ans et plus. Qu’il soit en situation de handicap total ou partiel ou en perte d’autonomie, l’APA est destinée à assurer les soins sanitaires nécessaires à son épanouissement.

Ainsi pour pouvoir en bénéficier, le sénior devra être déclaré dépendant selon les critères d’éligibilité ¨Aggir ¨ qui estime aussi le degré de dépendance. Il doit vivre de façon permanente en France dans un logement qui lui appartienne ou chez un membre de sa famille.

Par ailleurs, il peut également s’adresser aux organismes régionaux d’aides sociales aux personnes âgées. Le montant est fixé en fonction de la grille Aggir et peut varier entre 663,61 et 1 714,79 euros.

Le crédit d’impôt

C’est un processus d’allègement fiscal instauré depuis 2018. Pour en profiter, le sénior s’abonne au service de téléassistance pour avoir une déclaration et une attestation fiscale. Ainsi, lorsque vous effectuez des dépenses relatives à votre condition de dépendance, vous avez droit à un crédit d’impôt appliqué sur vos revenus. Ce montant dont le plafond s’élève à 12 000 euros équivaut généralement à la moitié du total de vos dépenses.

L’aide au ménage

Ce service est fourni par le conseil départemental, il est destiné aux seniors dépendants de 65 ans et plus, qui ne sont pas éligibles aux APA. C’est une aide à domicile fourni par une auxiliaire de vie ou une aide ménagère entre autres il s’agit de :

  • l’aide à la toilette et à la lessive,
  • le nettoyage du cadre de vie,
  • la gestion des repas et des régimes alimentaires
  • et l’habillage.

Par ailleurs, il est possible d’avoir recours à une agence spécialisée telles que Maison et Ménage Toulon qui s’occupe de tout et vous permet de rester serein.. Ce dernier offre un service d’aide à domicile pour personnes âgées à Toulon agréé par le département du Var.

Les prestations compensatoires de handicap (PCH)

Il s’agit d’un montant compensatoire alloué aux aînés de plus de 60 ans en situation de handicap ou en perte d’autonomie. Il prend en compte l’aspect technique, logistique, humain et social du maintien à domicile. Par ailleurs, si le sénior possède un animal de compagnie, cette formule d’aide prévoit un accompagnement pour son bien-être également.

Le confort et la sécurité de l’environnement

Lorsque nos proches vieillissent et qu’on souhaite les garder auprès de nous, il est nécessaire d’aménager leurs cadres de vie. L’objectif est de leur assurer confort et sécurité pour une meilleure intégrité sanitaire et physique.

La domotique peut s’avérer très utile dans ce cas. En effet pour améliorer la mobilité et la logistique quotidienne les installations suivantes sont conseillées selon le degré de dépendance :

  • la commande à distance de toutes les lumières,
  • des stores ou volets électriques roulants,
  • l’éclairage de chaque espace du logement,
  • remplacer la baignoire par une douche de style italien,
  • equiper la cuisine de gadgets technologiques,
  • aménager des poignets ou barres d’appui dans la salle d’eau,
  • installer un revêtement antidérapant sur tout le sol de la maison surtout dans la salle de bains, etc.

Tous ces travaux peuvent engendrer d’énormes dépenses n’étant pas toujours à la portée du sénior ou de sa famille. Les aides financières comme celles de l’Agence Nationale de l’Habitat (l’ANAH) prennent donc tout leur sens.

Prévenir les risques sanitaires

Un suivi médical approprié est nécessaire pour un maintien à domicile réussi. En effet, il faudra que le senior dépendant :

  • effectue des contrôles de santé périodiques afin de détecter d’éventuelles maladies liées à la dentition, la vue, l’ouïe, la digestion, la prostate, la vessie et les articulations,
  • se fasse vacciner contre les différentes souches de grippes,
  • suivre un régime alimentaire strict pour renforcer son système immunitaire souvent fragile.

Par ailleurs, outre son bien-être physique, il a besoin d’interactions sociales pour une bonne santé mentale. Ainsi, pour lui éviter l’isolement, des ateliers et activités pour sénior sont disponibles. Toutefois, par-dessus tout, la présence et le soutien des familles et amis sont conseillés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here